Author Topic: 672 SCRIZZI Alexandre  (Read 4770 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline Laurent

  • Full Member
  • ***
  • Posts: 159
Re: 672 SCRIZZI Alexandre
« Reply #15 on: November 04, 2009, 09:16:39 AM »
Je crois qu'on va attendre longtemps...

Offline The Masked Lemon

  • Newbie
  • *
  • Posts: 30
      • ALIZEST
Re: 672 SCRIZZI Alexandre
« Reply #16 on: November 04, 2009, 15:26:22 PM »
Salut à tous.

Perso je ne comprends pas !!!
Tu es perdu ? Tu sais quand même calculer ta position approximative (vitesse et cap estimés, dérive due au vent et courant estimés) et du coup : "Oh bah tiens, je suis le long des côtes Brésiliennes !"

Là, pas la peine de réfléchir bien longtemps pour se dire "CAP AU 270". Et miraculeusement quand tu t'approches de la côte tu vois les amers et même les phares la nuit. Du coup tu utilises le fameux livre des feux (il faut effectivement savoir l'utiliser) que tout le monde pense totalement inutile !!!

Magique de se positionner non ? L'estime c'est le B A BA de la "navigation" Pas besoin de GPS ni de sextant quand tu longes la côte en fin de parcours.

Je ne connais pas non plus Alex mais je n'arrive pas à comprendre comment il a pu descendre trop au sud !

Bonne journée.

Offline coco47

  • Jr. Member
  • **
  • Posts: 94
Re: 672 SCRIZZI Alexandre
« Reply #17 on: November 05, 2009, 05:13:22 AM »
Sans compter que, vers 30 ou 40 NM de la côte (j'ai oublié), tu trouves un véritable rail de cargos, avec voie montante et voie descendante à deux milles l'une de l'autre. Tu appelles un cargo à la VHF et tu lui demandes ta position. Si ce n'est pas un Chinois, il te répond (les Chinois sont tous en silence radio : "I Chinese boat, I no communication"). Après tout, obtenir sa position auprès d'un gros bateau de passage, c'est encore une forme de ce sens marin que la Mini a pour mission de développer, si l'on en croit le Guide Mini.
Moi non plus, je ne comprends toujours pas. Il a beaucoup été dit, ici et ailleurs (le blog de PYL par exemple), qu'il fallait attendre le débriefing d'Alexandre. On a attendu. On attendra encore. Sans trop d'espoir toutefois…