Author Topic: SAR REscue  (Read 8314 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline andreas

  • Sr. Member
  • ****
  • Posts: 363
Re: SAR REscue
« Reply #45 on: November 11, 2007, 18:53:35 PM »
Le récit de B.S est impressionant. Il donne l'impression d'avoir vraiment bien géré la situation.

Les retours passionantqs sur les règles de sécurités posent de nombreuses questions : Par exemple le radeau : Avant il était dehors, puis on l'a fait mettre dedans : Je suppose que ce n'est pas une décision qui a été prise par hasard. BS décrit un système qui me semble être celui utilisé sur les 60 pieds. Cependant il faudrait conserver une trappe, pour sortir du bateau en cas de retournement...


In my opinion there is some strange rules in the classe mini. Some of them are dangerous for human life and there for absurd.

1.) the location of the liferaft is not good at all !! If in the boat it belongs underneath the entrance area.
    So you can reach it from outside and from the rear inside. (The location where the batteries
    are in a   POGO-2 for example) But my personnal experience tells me that it should be outside in safe place.
2.) a handheld VHF or other VHF should be obligatory in the reach of the helmsman at all time and not in a hidden container.

3.) a handheld GPS with seacharts available like a GARMIN 60 or GARMIN 276 in the hand of a MINI-scipper should be an obligatory tool. ( it can safe lifes ! )
    In the Mini Port Medoc was one capsizing in the violent entrance of the river Gironde. A Pogo-2 was almost destroyed and the crew in big danger. May be
    they were'nt really in the deep channel ? The Mast stucked in the ground after the breaking seas had rolled the boat.

We should act more intelligent and also faster to adjust existing rules to the reality out in the sea. To manage to move the uge liferaft through the narrow
channel and through the small hatch in a boat that lies upside down in the sea seems very very difficult and almost impossible. Also the water comes floating in to the backdoor in huge waves easily when its opened.

It also means that we carry a lot of dead weight in the back of the boat where we don't want to have any additional weight.

Andreas
GER-682
Pogo-2

1.) L'emplacement du radeau n'est pas bon. Si, dans le bateau, il appartient en dessous de la zone d'entrée.
     Vous pouvez donc y accéder depuis l'extérieur sur et par l'arrière de l'intérieur. (L'endroit où les batteries
     Sont dans un POGO - 2 par exemple) Mais mon expérience personnelle me dit qu'il devrait être dehors dans un endroit sûr.
2.) Un ordinateur de poche ou d'autres VHF VHF devrait être obligatoire à la portée de l'homme de barre à  pour tous les temps et pas caché dans un conteneur.

3.) Un appareil portatif GPS avec seacharts disponibles, telles que la GARMIN 60 ou GARMIN 276 dans la main d'une MINI - scipper devrait être un outil obligatoire. (Il peut sans danger la vie!)
     Dans le Mini Port Médoc était l'un chavirement dans le violent entrée de la rivière Gironde. Un Pogo - 2 a été presque entièrement détruite, et l'équipage en grand péril. Peut être
     Ils were'nt vraiment profondément dans le canal? Le Mât stucked dans le sol après l'éclatement mer le bateau s'est renversé.

Nous devons agir de façon plus intelligente et plus rapide également d'ajuster les règles existantes à la réalité dans la mer. Pour gérer de déplacer le uge radeau dans l'étroite
Canal et à travers la petite trappe dans un bateau qui se trouve la tête en bas dans la mer semble très très difficile et presque impossible. Aussi le flottant dans l'eau vient à la dérobée dans de gigantesques vagues facilement lorsque son ouverture.

Cela signifie également que nous portons beaucoup de poids mort à l'arrière du bateau où l'on ne veut pas avoir plus de poids.

Andreas
GER - 682
Pogo - 2